1. Commandes Systèmes

  • Alt+Fx : combinaison de touches permettant de changer de console (tty0 à tty 7 / F1 à F8)

  • Fn + pause : Gestion de la mémoire d’écran : permet de remonter sur les écrans précédents

  • man : Affiche l’aide d’une commande : Ex man ls

  • uname –a : affiche la version du noyau utilisé

  • clear : Permet d’effacer l’écran

  • bsdconfig : Permet de revenir sur tout ou une partie de l’installation effectuée. (Distribution FreeBSD)

  • pwd : (Print Working Directory) : affiche le répertoire courant par défaut de l’utilisateur connecté.

  • ls : affiche le contenu d’un répertoire (avec l’option –l : affiche les droits unix, la taille du fichier, le groupe propriétaire, le propriétaire, la taille en octet et la date de création).

  • reboot : redémarrage de la machine (autre commande : shutdown –r now).

  • cd : (Change Directory) permet au prompt d’accéder à un répertoire (par un chemin relatif /absolu : . = dossier par défaut / .. = dossier parent)

  • mkdir : création d’un répertoire

  • rm : supprimer un fichier

  • rmdir : supprime un répertoire vide

  • rm –Rf : supprimer une arborescence avec des répertoires vide et non vide.

  • set : affiche les caractéristiques de l’interpréteur de commande.

  • Cp <source> <cible> : Permet de copier un fichier.

  • mv <source> <cible> : permet de déplacer un fichier ou dossier.

  • date : commande qui permet l’affichage et la modification de l’heure et la date. (date <AAMMJJHHMM>)

  • halt –p : permet l’arrêt du système (autre commande : shutdown now)

  • tty : renvoi l’identification de la console sur laquelle la commande est exécutée.

  • who /w : affiche les utilisateurs connectés, et la console sur laquelle ils sont connectés.

  • logout : arrête le ou les interpréteurs de commandes (si plusieurs lancés) et ferme la session.

  • exit : quitte l’interpréteur de commande lancé sans fermer la session (fermeture de session dans un seul cas : si un seul interpréteur de commande est ouvert.)

  • edit / vi / nano: permet l’édition d’un fichier texte.

  • Kill : envoyer un signal à un démon (Exemple kill –s HUP <PID du processus> : permet de redémarrer un processus)

  • mont (-a) :

2. Fichiers et répertoires importants

  • /etc/rc.conf : fichier texte lu au boot de la machine pour la configuration des options de lancement.

  • /etc/resolv.conf : fichier de configuration du résolveur dns. (partie client DNS)

  • /etc/fstab : contient les informations de partitionnement.

  • /etc/master.passwd : Fichier de base de données utilisateurs

  • /etc/group : Fichier de base de données des groupes.

  • /boot/loader.conf : Modification des comportements au démarrage du noyau

  • /etc/ttys : Fichier de gestion des différentes consoles

  • /usr/local/etc/rc.d : répertoire de stockage des différents démons

  • /etc/hosts : fichier de correspondance noms d’hôtes adresses IP

3. Commandes filtre

  • <cde> | more : affiche le contenu de la sortie de commande écrans par écrans.

  • <cde> | grep : permet la recherche de texte dans le contenu d’une sortie de commande.

  • Ls –l : liste le contenu d’un répertoire.

  • find <nom d’un fichier / programme / répertoire> : commande de recherche non indexé (plus lente mais ne nécessite pas d’index)

  • locate <nom du fichier / programme / répertoire> : commande de recherche indexé (plus rapide mais nécessite un index mis à jour régulièrement.) Mise à jour de l’index de la commande locate : /usr/libexec/locate.updatedb

  • whereis <exécutable / commande> : permet la recherche d’exécutable ou des commandes

4. Gestion des utilisateurs

  • adduser : ajouter un utilisateur par l’intermédiaire d’un assistant paramétrable (choix par défaut.)

  • passwd <nom d’utilisateur> : modifier un mot de passe (commande utilisable par tous les utilisateurs/ permet d’écraser un ancien mot de passe par un nouveau. Seul l’utilisateur root a l’usage de cette commande pour tous les utilisateurs.)

  • chpass <nom d’utilisateur> : permet de modifier différents champs d’un utilisateur en dehors du mot de passe (commande utilisable par n’importe quel utilisateur. Seul l’utilisateur root a l’usage de cette commande pour tous les utilisateurs.)

  • pw : permet d’afficher / créer / supprimer / modifier des utilisateurs ou des groupes (sans assistant).

    • pw usershow <UID> : affiche un utilisateur en particulier.

    • pw groupshow <GID> : affiche un groupe en particulier.

      • Affichage de la liste en totalité (utilisateurs / groupes) par pages – écrans :

    • pw usershow -Pa | more

    • pw groupshow -Pa | more

  • rmuser <nom d’utilisateur> : supprimer un utilisateur.

  • whoami : affiche l’utilisateur qui a ouvert une session sur cette console.

  • id : permet de vérifier UID, GID et l’appartenance au groupe.

  • adduser –c : défini l’interpréteur de commande à utiliser par défaut pour l’utilisateur connecté.

  • /etc/login.conf : Permet la mise en place d’environnements mini et gros système, permet de bénéficier de tout ou partie des ressources d’une machine.

5. Installation de logiciels / Mises à jour

Méthode par package (Pour FreeBSD) :
  • pkg : permet l’installation / modification et suppression de packages.

  • pkg search <nom du package> : permet rechercher un package en particulier.

  • pkg install <nom /designation du package> : permet d’installer un package et ses dépendances associées.

  • pkg delete <nom du package> : permet de désinstaller un package sans les dépendances associées.

  • pkg upgrade <nom du package> : permet de mettre à jour un package et ses dépendances associées.

Autres distribution :
  • apt install (base ubuntu / debian) : installation d’un package.

  • yum install // dnf install (Base CENTOS / RHEL / Fedora) : installation d’un package.

Méthode par compilation :
  • make install <nom du logiciel> : installation du logiciel

  • make config : donne l’accès aux options de compilation du logiciel (tableau avec des options à cocher)

Mise à jour :
  • freebsd-update fetch : recherche les mises à jour et correctifs de sécurité.

  • freebsd-update install : installe les mises à jour et correctifs de sécurité.

  • freebsd-update -r 12.1-RELEASE upgrade : Permet de mettre à jour la distribution FreeBSD de la 12.0 vers la 12.1.

Options de compilation des dépendances (celles qui en ont…)
  • Cette option permet d’agir avec granularité avec les options pour optimiser le logiciel selon le souhait de l’utilisateur. On utilise pour cela la commande : make config-recursive (Il est conseillé d’exécuter cette commande plusieurs fois car l’installation des dépendances peut entrainer l’installation d’autres dépendances, il est donc utile de configurer ces options pour installer le minimum requis.)

    • make rmconfig : supprime les options de compilations configurées sur le logiciel uniquement.

    • make rmconfig-recursive : supprime les options de compilation logiciels et les options de compilation des dépendances.

    • make search name=<nom du logiciel recherché> : recherche un logiciel porté dans le catalogue.

6. Monitoring des processus

  • top : rendu des processus en cours d’exécution de manière dynamique en temps réel.

  • ps : rendu des processus en cours d’exécution à l’instant T, sans actualisation dynamique.

  • W : permet la visualisation des consoles ouvertes par un hôte distant.

  • Watch –tnW <pts/x> : permet la visualisation des commandes tapées par l’hôte distant. (L’identification de la console ouverte par l’hôte distant est donnée par la commande w)

7. Permissions

  • Commande : chmod <valeur en octal> <ressources (repertoire/fichier) (-R pour la récursivité) : change les permissions sur une ressources (fichier / répertoire / executable)

  • Commande umask : affiche la valeur du masque.

Table 1. Droits et permissions pour un fichier (non exécutable)
Destinataire → Propriétaire Groupe propriétaire Autre

Notation symbolique

R W

R W

R W

Notation binaire

1 1

1 1

1 1

Notation octal (base 8)

6

6

6

Table 2. Droits et permissions pour un dossier ou fichier executable
Destinataire → Propriétaire Groupe propriétaire Autre

Notation symbolique

R W X

R W X

R W X

Notation binaire

1 1 1

1 1 1

1 1 1

Notation octal (base 8)

7

7

7

Table 3. Conversions
Binaire Décimal Symbolique

0 0 0

0

- - -

0 0 1

1

- - X

0 1 0

2

- W -

0 1 1

3

- W X

1 0 0

4

R - -

1 0 1

5

R - X

1 1 0

6

R W -

1 1 1

7

R W X

8. Gestion du réseau

  • netstat –nr : permet de visualiser des statistiques et un statut du réseau.

    • Avec n → Affiche les adresses IP sous la forme numérique.

    • Avec r → Affiche la table de routage.

  • sockstat : affiche les ports réseau ouverts.

  • ifconfig → Affiche la configuration des cartes réseau (équiv. : ip a → sous d’autres distribution)

9. Site de formation sur linux (Livre / Blog / Vidéos)

10. Mettre en oeuvre des services serveur sur linux

11. Automatisation de la mise en oeuvre de services serveur (FreeBSD)